La thérapie par le Gua sha

Qu’est ce que la thérapie par le gua sha?

Ce que l’on voit habituellement sur le net au sujet du gua sha, se limite souvent aux techniques d’entretien esthétique. On peut sans peine trouver une panoplie d’outils de gua sha pour les soins de la peau du visage. Mais lorsqu’on parle d’entretien de la santé et de techniques thérapeutiques, on trouve aussi une ribambelle de détracteurs qui donnent leur avis sur la technique, sans réellement savoir de quoi il s’agit. Pour ma part, je utilise la thérapie par le gua sha depuis de nombreuses années dans ma pratique clinique au cabinet d’acupuncture Lausanne. J’ai pu constater une efficacité pour toutes sortes de douleurs, chroniques ou aiguës. Mais, cette technique est bien plus que cela. En fait, elle est même un outil extrêmement performant pour beaucoup de maladies difficiles à soigner.

L’origine

Le gua sha est une méthode thérapeutique qui appartient à la médecine chinoise, au même titre que les ventouses, l’acupuncture, le tuina, la pharmacopée et le qigong. C’est au départ une méthode populaire pratiquée en famille pour traiter les coups de froid ou les tensions musculaires. Avec le temps, elle s’est ajoutée à l’arsenal thérapeutique de la MTC. On trouve en Chine des cliniques entièrement dédiées à la thérapie par le gua sha, ou les pathologies traitées vont du cancer aux hépatites, à toutes sortes de maladies de médecine interne. La clinique du Dr. Li Dao Zheng 李道政 à Shanghai en est un bon exemple.

Comment se déroule une séance

Après avoir établi un diagnostic selon la dialectique de la médecine chinoise, le praticien vous propose une séance avec le gua sha. Alors, on enduit la partie à traiter avec une huile afin de ne pas irriter la peau. Il s’agit souvent d’une huile au gingembre avec des propriétés circulatoires. La technique consiste à frotter ou gratter la surface de la peau avec un outil adapté. Ce dernier peut être en corne, en métal ou en pierre.

Outre les fortes sensations ressenties lors de la thérapie, cette technique laisse des traces, comme lors de l’application des ventouses. Ces traces sont utiles, car elles sont le signe de l’extériorisation de la maladie, elles font partie du processus thérapeutique. Elles aident aussi le thérapeute à affiner son diagnostic et permettent d’établir un pronostic quant à l’évolution de la maladie. Ces marques sont impressionnantes, mais ne durent que quelques jours (3 à 4 jours) et elles ne sont pas douloureuses.

nuque et dos marqués par une thérapie par le gua sha
Nuque et dos d’une jeune femme se plaignant de douleurs cervicales, ainsi que de tentions aux trapèze. Ces douleurs proquaient des céphalées de tension. Après la séance la patiente se sentait bien détendue dans la zone et n’avait plus de maux de tête.

Comment agit-il?

Le fait de frotter la surface du corps va créer un augmentation du flux sanguin au niveau de la microcirculation jusqu’en profondeur. Les vaisseaux affaiblis ou stasés vont être régénérés par un mécanisme d’angiogenèse. Durant une séance, le corps expulse de la toxine, les principales manifestations étant les marques laissées lors d’une séance thérapeutique avec le gua sha. Il n’est par rare que le corps expulse aussi de la toxine sous forme d’un liquide gris-noirâtre appelé dans notre jargon le “Du”. Le mouvement du gua sha va mettre en circulation les énergies stagnantes, libérer les blocages dans notre corps, favoriser l’afflux de sang dans les zones affaiblies et augmenter la circulation lymphatique.

Que veut dire gua sha?

刮 “gua” gratter et 痧 “sha” sable (sous le radicale de la maladie), donc gratter le sable, et par extension: gratter la maladie, le sha étant les marques que laisse l’outil sur la peau.

Les avantages du gua sha par rapport aux autres techniques de la médecine chinoise est que l’action sur le qi et le sang est mécanique et profonde. On atteint de façon directe le lieu de la maladie. Par rapport aux ventouses, le gua sha, de par son ergonomie, a la faculté d’atteindre toutes les parties du corps. De plus, l’effet sur la circulation du qi et du sang est encore plus profond. 

Quels sont les effets secondaires du gua sha?

La thérapie par le gua sha ne présente aucun danger pour la santé, pour autant qu’elle soit délivrée par un professionnel formé dans cette technique. Il faut bien tenir compte de quelques contre-indications que je citerai plus bas. Les principaux effets secondaires pouvant être rencontrés sont: une fatigue qui peut durer 1 à 2 jours, une réaction émotionnelle et une réaction de la peau similaire à des courbatures.

dos d'un sportif traiter au gua sha
dos d'un sportif après une séances de gua sha
Séances de détoxifications sur des sportifs d’élite. On peut constater que les marque sur la photo de gauche sont plutôt rouges et signe de la chaleur dans l’organisme, alors que la photo de droite montre plutôt de la stase de sang.

Les contre-indications

  • les femmes enceintes avant 3 mois de grossesse
  • les personnes immuno-déprimées
  • en cas d’ostéoporose
  • en cas de leucémie
  • en cas de recto-colite ulcératives hémorragique (RCUH)

Domaine d’application du Gua sha thérapeutique

  • douleurs musculaires (blessures et tensions)
  • insomnie
  • dépression
  • migraine
  • syndrome de ménopause
  • hépatite
  • régulation du poids
  • etc..

Recommandation pour une séance de gua sha

  • Avant le traitement: il est conseillé d’avoir eu une bonne nuit de sommeil, et de n’avoir pas fait d’excès la veille (alcool, nourriture). Il est préférable d’avoir pris une boisson chaude et de s’être alimenté légèrement quelques heures avant la séance.
  • Durant le traitement: le patient doit rester calme, détendu et en contact avec ses sensations. Il transmet au praticien son ressenti afin que ce dernier puisse adapter la force du traitement. Pour que le gua sha fournisse son potentiel maximum, il faut que les sensations soient adaptées (ni trop, ni trop peu). Durant toute la durée du traitement, il est conseillé de boire de l’eau chaude, afin d’accélérer le processus d’élimination des toxines.
  • Après le traitement: il est recommandé de prendre du repos, de manger léger, et de bien protéger les zones du corps susceptibles de recevoir des courants d’air, comme la nuque et le dos. Durant la journée qui suit le traitement, il faut éviter les bains dans l’eau froide, les repas de fête, et les activités sexuelles. Éviter aussi tout traitement manuel ou de moxibustion durant 3 jours. Et enfin, ne pas mettre de crème hydratante ou autres sur les marques que le gua sha a laissé.

Conclusion

Dans ma pratique clinique, je constate que la thérapie par le gua sha est très efficace pour traiter les douleurs. Mais, je l’emploie régulièrement pour des cas d’anxiété, de troubles du sommeil, d’instabilité psycho-émotionnelle, ainsi que pour la régulation du poids. C’est aussi une excellente pratique pour les sportifs, notamment lors de blessure, mais aussi comme méthode de détoxification de l’organisme. J’ai eu l’occasion de traiter des sportifs délites qui ont vu leurs capacités de récupérations s’améliorer suite à une séance de gua sha.

Ignacio Lamas Acupuncteur à Lausanne

 

La médecine chinoise et le Sport

La médecine chinoise et le Sport

LA MÉDECINE CHINOISE ET LE SPORT La médecine chinoise a pour but d’équilibrer les fonctions de l’organisme. A ce titre, elle est un outil thérapeutique complémentaire du sportif de haut niveau, comme du sportif amateur. Elle s'intègre parfaitement dans une prise en...

lire plus
M-Test Mukaino

M-Test Mukaino

Le M-TEST MUKAINO, l'acupuncture des sportifs Voici un exposé du cours M-Test Mukaino que j’ai suivi lors de mes études en médecine chinoise. Au départ, il s'agissait des notes de cours, que j’ai affiné avec ma pratique et ma compréhension clinique. Cet article  est...

lire plus
Acupuncture Tan – Balance Method

Acupuncture Tan – Balance Method

L'Acupuncture Tan Wu Bian - l’équilibrage local - Balance Method   C’est un style d’acupuncture contemporain développé par le Dr Richard Teh-Fu Tan. Il s’inspire directement des travaux de recherches de Chen Zhao et de son acupuncture selon le Yi Jing. Il y...

lire plus