La médecine chinoise et le Sport

LA MÉDECINE CHINOISE ET LE SPORT

La médecine chinoise a pour but d’équilibrer les fonctions de l’organisme. A ce titre, elle est un outil thérapeutique complémentaire du sportif de haut niveau, comme du sportif amateur. Elle s’intègre parfaitement dans une prise en charge avec plusieurs acteurs de la santé, comme le physiothérapeute, l’ostéopathe… Son aptitude à établir un diagnostic ciblé sur l’état énergétique du métabolisme, dirige les soins vers la racine de la problématique. Elle permet de retrouver rapidement un équilibre physique et psychique. 

Les trois grands axes de la médecine chinoise dans le sport

La prévention

Grâce au diagnostic différentiel qui lui est propre, elle permet la prévention des lésions de fatigue et le maintien de la santé. Elle peut déceler de manière précoce un déséquilibre et éviter la survenue de maladie ou de blessures. Elle améliore les conditions physiques et psychiques de l’athlète.

Quand l’énergie, le sang et les liquides organiques sont équilibrés et circulent librement, les os, ligaments, tendons et muscles reçoivent un flux sanguin et une nutrition adéquate. Cela permet au sportif d’être en meilleure santé et lui donne l’opportunité de réaliser son art dans des conditions optimales.

Le traitement

Un traitement en médecine chinoise est toujours personnalisé, le diagnostic différentiel qui le précède dicte le choix et la direction thérapeutique. Les troubles et les pathologies que la médecine chinoise permet de traiter sont nombreux. Elle prend en charge efficacement tous types de blessures: aiguës ou chroniques (douleurs musculaires et articulaires, claquages, déchirures, entorses, tendinites, élongations, sciatiques, fractures…). Elle permet d’améliorer rapidement la fatigue chronique (souvent à l’origine de la blessure), la gestion des émotions et l’équilibre de la psyché.

Les effets antalgiques de l’acupuncture apporte un grand soulagement lors de blessure. Elle diminue la douleur, l’inflammation et active la circulation des fluides dans la zone blessée. La phytothérapie favorise la purification de l’organisme en évacuant les toxines et les stases de toutes sortes consécutive à une blessure. Elle amène le nourrissement nécessaire à une bonne reconstruction des structures. Ces méthodes sont complémentaires avec le travail du  physiothérapeute, qui lui amènera la souplesse et le renforcement musculaire nécessaire à une bonne récupération. 

La récupération

De par sa capacité à réguler les organes internes, source de l’énergie, du sang et des liquides organiques, la médecine chinoise favorise la libre circulation dans le corps. Elle augmente le débit sanguin et induit ainsi une meilleure élimination des toxines produites lors d’efforts physiques intenses. Les outils comme le guasha ou les ventouses sont très efficaces pour tous types de  contractures, courbatures et douleurs. Ils permettent une récupération plus rapide et durable.

Les outils que la médecine chinoise propose pour le sport

L’acupuncture

Je l’utilise principalement pour réguler l’organisme lors de déséquilibres énergétiques. Il arrive que certains organes ou certaines parties du corps soient moins bien desservies en Qi et en sang ou que l’énergie soit obstruée. L’acupuncture, avec la moxibustion, permet de faire circuler cette énergie et assure le rétablissement de l’équilibre.

La phytothérapie

C’est la branche maîtresse de la médecine chinoise, elle est utilisée dans tous les cas. Chez les sportifs, je l’utilise principalement lorsqu’il faut tonifier, nourrir ou drainer l’organisme. Il peut arriver que l’apport en Qi et en sang soit diminué par un épuisement global du métabolisme. La phytothérapie chinoise permet de nourrir en profondeur les structures et facilite la récupération lors d’une blessure ou lors de fatigue chronique. Un sportif de haut niveau utilise son corps en le poussant à l’extrême. Il va souvent puiser son énergie au plus profond de son organisme, dans ce qu’on appel en médecine chinoise le « Jing ».

Le massage Tuina

J’englobe toutes les techniques manuelles sous l’appellation Tuina, le massage thérapeutique, les ventouses et le Guasha. J’affectionne tout particulièrement ces techniques car elles me permettent d’avoir un contact direct avec le patient et me permettent d’affiner son diagnostic. J’utilise ces techniques lorsque les blocages sont profonds et qu’ils impliquent une stagnation du sang au niveau des muscles.

Ignacio Lamas Acupuncteur à Lausanne

 

M-Test Mukaino

M-Test Mukaino

Le M-TEST MUKAINO, l'acupuncture des sportifs Voici un exposé du cours M-Test Mukaino que j’ai suivi lors de mes études en médecine chinoise. Au départ, il s'agissait des notes de cours, que j’ai affiné avec ma pratique et ma compréhension clinique. Cet article  est...

lire plus
La thérapie par le Gua sha

La thérapie par le Gua sha

Qu’est ce que la thérapie par le gua sha? Ce que l’on voit habituellement sur le net au sujet du gua sha, se limite souvent aux techniques d'entretien esthétique. On peut sans peine trouver une panoplie d'outils de gua sha pour les soins de la peau du visage. Mais...

lire plus
Acupuncture Tan – Balance Method

Acupuncture Tan – Balance Method

L'Acupuncture Tan Wu Bian - l’équilibrage local - Balance Method   C’est un style d’acupuncture contemporain développé par le Dr Richard Teh-Fu Tan. Il s’inspire directement des travaux de recherches de Chen Zhao et de son acupuncture selon le Yi Jing. Il y...

lire plus